Sans LABS

En raison des substances réduisant l'adhésion de peinture - ou LABS - des défauts clairement visibles apparaissent dans le produit fini parce qu'un mouillage uniforme de la surface à peindre est empêché. Des imperfections en forme d'entonnoir et de cratères apparaissent dans la couche de peinture. De telles substances peuvent être des silicones, des substances contenant du fluor (PTFE), certaines huiles et graisses. Une prise de conscience croissante de l'environnement avec des exigences et des réglementations de plus en plus strictes dans le domaine des émissions polluantes a conduit, par exemple, au développement de peintures et vernis sans solvant (à faible teneur en solvants) dans l'industrie automobile. Afin d'obtenir une bonne mouillabilité de la surface du matériau par la peinture ou la colle, celle-ci doit être propre, sèche et exempte d'huile et de silicone. « L'absence de silicone » s'avère cependant souvent insuffisante, quand il s'agit, par exemple, de composants destinés au secteur médical, à l'application hautement automatisée de peinture ou à la technique d'étanchéité. Dans ce cas, les composants utilisés doivent être exempts de LABS afin qu'aucune imperfection ne se produise dans le produit final. La contamination des composants par des substances contenant du silicone peut avoir de nombreuses causes Par exemple, des agents de démoulage internes et externes ou des lubrifiants peuvent être utilisés pour l'extrusion de profilés élastomères. Les pigments et les charges sont également traités avec des émulsions de silicone. Les composants peuvent également être contaminés par des lubrifiants pendant le processus de production. Une source de contamination à ne pas sous-estimer est la personne qui manipule les pièces. Cela peut se produire inconsciemment à travers des vêtements de travail imprégnés, le port de gants en caoutchouc siliconé, l'utilisation de cosmétiques, de produits de coiffure ou l'utilisation de parfums. Tous les pollueurs ne peuvent pas être exclus de la chaîne de production. Afin de satisfaire aux exigences sans LABS, les composants doivent être nettoyés en conséquence. Le nettoyage aux solvants est une option qui ne peut pas être privilégiée du point de vue de la santé au travail et de l'environnement. Un procédé innovant comme alternative à ce procédé peut être le nettoyage au plasma. Le principe du nettoyage au plasma se base sur :

(-CH2-CH2-)n + 3nO2  → 2n CO2 +2n H2O

Le processus plasma élimine définitivement toutes les substances perturbant le mouillage de la peinture en surface et l'élastomère lui-même.

Bien que les agents de démoulage contenant du silicone aient déjà été remplacés par d'autres produits dans de nombreux domaines, la contamination par ceux-ci est toujours un problème. La contamination perturbe considérablement les processus d'application de peinture consécutifs. Un nettoyage au plasma basse pression constitue ici une méthode rentable et écologique pour répondre à cette exigence. Vu que ce processus plasma est un nettoyage de précision permettant d'enlever seulement quelques nm de saletés, un pré-nettoyage s'avère nécessaire dans de nombreux cas. Si des pièces fortement chargées entrent en contact direct avec le plasma, il est possible que les huiles de silicone se résinifient et soient alors beaucoup plus difficiles à éliminer. Après le nettoyage, les pièces sont traitées au plasma pendant une heure au maximum, en fonction du degré de contamination. Afin de confirmer la réussite du traitement, et donc l'exemption de LABS, un test LABS est effectué à l'issue du traitement au plasma. Ce test est effectué en s'appuyant sur la spécification de Volkswagen PV 3.10.7, selon laquelle des résidus de silicone sont détectés par une méthode rapide. Tout ce dont on a besoin pour cela est une plaque de verre propre, de l'isopropanol et une peinture aérosol du commerce, qui doit être naturellement exempte de silicone. La couleur blanche s'est avérée particulièrement adaptée à cela. Pour le test, le matériau à tester est placé sur la plaque de verre et rincé à l'isopropanol. Après le séchage de l'isopropanol, la plaque de verre est vaporisée en croix à l'aide de la peinture aérosol. Après le séchage de la peinture, on peut déceler plus clairement si des résidus de silicone sont encore présents sur la surface. À ces endroits, la laque ne mouille pas et des soi-disant cratères se forment.

Avec le kit de test LABS de Diener electronic, contenant tous les ustensiles nécessaires à la réalisation du le test, il est possible de vérifier rapidement et de manière fiable si les composants sont exempts de LABS. Ce test est très intéressant pour le contrôle d'arrivée des marchandises car il permet de déterminer rapidement et de manière fiable si les pièces déclarées exemptes de LABS répondent aux exigences.

Si le test LABS ne montre aucun cratère, les pièces doivent être emballées sans contamination. La manipulation ultérieure des pièces doit se faire avec le plus grand soin. Les pièces ne doivent pas être retirées de la chambre à plasma à mains nues, mais avec des gants exempts de LABS, sinon les pièces risquent d'être de nouveau contaminées. Pour garantir que les composants ne soient pas de nouveau contaminés par inadvertance, les pièces sont enveloppées d'un film de protection spécial et l'emballage est marqué d'une étiquette indiquant qu'il s'agit de pièces exemptes de LABS. Les produits exempts de LABS doivent être protégés en permanence contre les influences extérieures. Si, par exemple, du silicone est utilisé dans des entreprises en tant qu'agent de démoulage dans la production, il est absolument nécessaire de monter les composants nettoyés dans un hall séparé, exempt de silicone. Il est possible de nettoyer des composants réalisés en matériaux les plus divers, tels que PVC-U et PVC-C PP, PE, ABS et PVDF, ainsi que des composants métalliques. Le nettoyage au plasma peut également être utilisé avec des procédés spéciaux pour le traitement de matériaux siliconés. Une exemption de LABS peut être obtenue même avec du caoutchouc siliconé. L'utilisation de la technologie innovante et écologique du plasma basse pression permet de solutionner un problème de plus en plus important en éliminant les substances LABS des surfaces de composants devant être revêtues. Les avantages du nettoyage plasma intégré dans la chaîne de production sont les suivants :

  • Réduction du taux de rectification
  • Réduction du taux de rebuts
  • Prévention de réclamation
  • Sécurité accrue des produits

Un pilotage des appareils spécifique au client constitue un point décisif pour garantir les exigences de qualité requises. Tous les systèmes sont équipés de ports USB et LAN ainsi que d'une base de données intégrée, afin d'assurer la traçabilité par l'impression de protocoles de processus. Une imprimante d'étiquettes peut être également connectée. Ces étiquettes servent à marquer les emballages des composants. Grâce aux données, il est possible de savoir quel lot est affecté ou quand il a été produit - de sorte que le protocole peut être affecté sans équivoque. Le justificatif d'une documentation sans lacune est ainsi assuré. Un logiciel de processus validé, enregistrant toutes les données essentielles, générant des messages d'erreur en cas de divergences et effectuant une sauvegarde multiple, rend tout ceci possible. Diener electronic propose également cette procédure en tant que sous-traitance. Plusieurs systèmes plasma ainsi que des collaborateurs qualifiés et expérimentés sont pour cela disponibles. Ainsi, nous pouvons garantir une qualité de surface optimale de vos pièces et composants.

Vidéo du test LABS

retour au glossaire

+49 7458 99931-0

Demandez l'avis d'experts au téléphone

info@plasma.com

Faites-nous part de ce qui vous préoccupe

Demander une offre

Vous savez exactement ce que vous voulez