Polarité

Dans une liaison ionique, les atomes A avec des emplacements libres pour les électrons (électrons de valence) se lient aux autres atomes B, qui ont juste le nombre d'électrons de valence correspondant aux emplacements libres sur leur enveloppe externe. Les électrons « en trop » de B migrent ainsi vers les places libres de A. Par conséquent, il y a maintenant trop d'électrons à A et trop peu à B. Par conséquent, dans la molécule A=B, il y a maintenant un centre de gravité négatif à A et un centre de gravité positif à B. La molécule a donc un pôle positif et un pôle négatif et ainsi un moment dipolaire. Une telle molécule est polaire. Malgré des  liaisons ioniques, une molécule ne peut pas avoir un moment dipolaire (non polaire) si elle a plusieurs liaisons dont les moments dipolaires s'annulent vers l'extérieur. Une telle molécule est le méthane, par exemple, qui est symétriquement structuré à tous égards, de sorte que les moments dipolaires des 4 liaisons C-H s'annulent mutuellement. 
Comme le méthane, tous ses polymères sont non polaires.

retour au glossaire

+49 7458 99931-0

Demandez l'avis d'experts au téléphone

info@plasma.com

Faites-nous part de ce qui vous préoccupe

Demander une offre

Vous savez exactement ce que vous voulez