Gaz rare

Les gaz rares sont les éléments chimiques hélium, néon, argon, krypton, xénon et radon, qui se caractérisent par le fait que la couche d'électrons la plus externe de leurs atomes est complètement remplie d'électrons. Les gaz rares ne forment aucune liaison avec d'autres atomes parce que ni les électrons de valence ne peuvent être libérés, ni les électrons de valence d'autres atomes ne peuvent être absorbés. Les gaz rares sont donc toujours présents sous forme atomique et ne forment pas de molécules. Si des gaz rares sont utilisés en tant que gaz de traitement dans la technologie plasma , ils ne peuvent pas former de radicaux, mais seulement des ions. D'autre part, vu que des atomes excités ne réagissent pas avec les atomes et les molécules du substrat, aucune gravure au plasma ne s'effectue. L'importance particulière des gaz rares dans la technologie plasma est due au fait qu'ils peuvent toujours être utilisés lorsqu'une gravure ionique purement physique est souhaitée. Ceci en est avant tout le cas lorsqu'il s'agit d'obtenir un effet de gravure complètement anisotrope. Dans le groupe des gaz rares, seul l'argon est pratiquement utilisé dans la technologie plasma. En raison de leur faible masse, les ions d'hélium n'ont qu'un effet de gravure minimal. En raison du plasma jaune-orange brillant, le néon est important pour l'utilisation dans des tubes néon. Les gaz rares lourds que sont le xénon, le krypton et le radon sont extrêmement rares et donc onéreux. L'argon, par contre, est disponible en grande quantité à faible coût (0,93% de l'atmosphère terrestre) et a une masse suffisante pour un bon effet de gravure.

retour au glossaire

+49 7458 99931-0

Demandez l'avis d'experts au téléphone

info@plasma.com

Faites-nous part de ce qui vous préoccupe

Demander une offre

Vous savez exactement ce que vous voulez